M. Colloghan

lundi 28 mai 2012

Solidarité avec les défenseurs de Caimanes (Chili)

Les défenseurs de Caimanes (Chili) sont aujourd’hui attaqués en justice pour avoir dénoncé l’usurpation de l’eau par l’une des plus grande fortune du monde.

Vous connaissez surement déjà l’histoire de ce village du centre Chili nommé Caimanes (cf le documentaire « Les damnés de l’eau » qui a pas mal circulé) : un village menacé d’être enseveli à tout moment par des milliers de tonnes de déchets miniers accumulés en amont par une multinationale minière sans scrupule. Depuis la construction de ce réservoir de déchets hautement toxiques (le 3ème plus grand au monde), le village de Caimanes a vu ses cours d’eau s’assécher complètement à cause de « l’emprisonnement » des nappes phréatiques sur lesquelles le bassin toxique a été installé à quelques kms du village. L’eau, qui a dès lors complètement disparu de la vallée, est ainsi en réalité bloquée derrière des tonnes de déchets toxiques qui, acheminées sous forme de boue, ne pourront de ce fait jamais s’assécher comme le voudrait le processus « normal » de traitement de ces résidus. Aujourd’hui un immense lac s’est créé en amont du village contenant ce qui constituait jusqu’à 2008 toutes les réserves en eau du village.

Non content d’avoir privé la communauté d’eau, ruiné la vie économique culturelle et sociale des agriculteurs locaux et de mettre en péril leur vie, l’entreprise minière Los Pelambres, propriété des Luksic, une des familles les plus riches du monde, se donne aujourd’hui le luxe d’attaquer en justice les avocats défenseurs de la communauté et le dirigeant du comité de Défense de Caimanes. Tous sont menacés d’emprisonnements et les avocats risquent de perdre leur titre pour avoir défendu les villageois contre le géant minier.

Le 7 juin prochain commencera le procès à Ovalle au Chili. Il est fondamental aujourd’hui d’exprimer notre solidarité au peuple de Caimanes et de montrer que les procédés de ces méga-entreprises sont intolérables, car outre contaminer l’environnement et ruiner les conditions de vie des habitants, ils tentent aujourd’hui à tout prix de faire taire les voix qu’elles ne réussissent pas à acheter.

Tous ceux et celles intéressés à l’éclosion d’un collectif international de soutien au peuple de Caimanes peuvent se manifester. Le cas de Caimanes n’est pas seulement celui de Caimanes. Mobilisons-nous pour empêcher l’impunité et montrer notre solidarité envers les défenseurs de Caimanes !

Merci de transmettre à tous vos contacts, presse et réseaux l’exposé du cas de Caimanes, un village en lutte contre l’une des plus grande fortune du monde. Le chercheur Patricio Bustamante, le Docteur Tchernitchin, et deux caïmaninos du Comité de Defense de Caïmanes étaient présents au FAME pour exposer le cas de Caïmanes et faire appel à la solidarité internationale.

Contact: Patricio Bustamante – bys.con@gmail.com

Un article du journal chilien El Clarin sur Caimanes (en espagnol)

Article repris sur le site de FAME
http://www.fame2012.org/fr/2012/05/26/solidarite-caimanes/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire